Spiruline : les vertus déjà vérifiées

07/23/2019 Non Par Maloe
Spiruline : les vertus déjà vérifiées

La spiruline fait partie des « aliments complets », au même titre que le lait. Elle a aussi de nombreux bienfaits, dont une poignée est déjà prouvée. Le point sur le sujet.

Spiruline : indications
Grâce à sa richesse en bêta-carotène, la spiruline est indiquée en cas de trouble de la vue. Précurseur de la vitamine A, ce nutriment se transforme en vitamine A une fois arrivé dans l’organisme, et cela, sans risque de surdosage comme avec la supplémentation. La super algue bleue-vert est aussi un excellent allié pour les sportifs, à consommer avec modération toutefois !

Qu’est-ce que la spiruline, d’où vient-elle ?
Plus connue sous le nom scientifique « arthrospira plantesis », la spiruline est une micro-algue appartenant à la famille des cyanobactéries. Il s’agit plutôt d’une bactérie que d’une plante. Disponible en grosse quantité dans la nature, elle est présente dans les mers chaudes chaumâtres tropicales et équatoriales.
L’histoire de la spiruline remonte à l’époque des Incas qui l’avaient consommé comme une nourriture à part entière. L’algue a également constitué le plat favori des Tchadiens depuis longtemps. Il était servi avec du miel. Aujourd’hui, on recense près de 1 500 variétés de spirulines, dont 36 sont comestibles.
Depuis quelques années, l’ONU a inclut ce superaliment dans son programme anti-malnutrition en Afrique. Protéines, minéraux, vitamines, oligoéléments, tout y est !

Spiruline : la composition réelle
La spiruline mérite d’être qualifié d’« aliment complet ». En effet, elle contient d’oligoéléments (phosphore, zinc, calcium, cuivre, magnésium), mais aussi du fer, du bêta-carotène, de la vitamine E, B12 et des minéraux. Certaines variétés se composent également de la chlorophylle et de la phycocyanine, un excellent antioxydant.
La question que tout scientifique se pose en ce moment est : « Comment conserver toutes ces nutriments durant le processus de transformation ? ».

Comment consommer la spiruline ?
La spiruline ne se consomme pas telle quelle, dit les diététiciens. Il faut d’abord la réduire en poudre. L’algue est d’ores et déjà proposée sous cette forme sur le marché. D’autres formes galéniques de la microbactérie ont également fait leur apparition ces derniers temps, notamment les gélules et les comprimés. Il paraît aussi que le jus de spiruline est consommé dans certaines régions.
Son effet sur le cholestérol
En Europe, l’intérêt pour la spiruline vient surtout de ses allégations santé. Selon les études, l’algue bleue aurait un effet positif sur le cholestérol. Il est capable de réduire le taux du LDL ou mauvais cholestérol et d’augmenter celui du bon (HDL).
Jusqu’ici, le traitement par la spiruline ne fait pas encore l’objet d’une prescription officielle, mais en cas d’hypercholestérolémie, 1 à 1,4 g par jour est indiqué. Cette prise et à renouveler si le taux ne diminue pas au bout d’une semaine.