L’ostéopathie et la grossesse

09/20/2019 Non Par Maloe
L’ostéopathie et la grossesse

Une femme peut être sujette à diverses douleurs comme le mal de dos et les divers maux durant sa grossesse. La pratique de l’ostéopathie est efficace et soulage contre ces souffrances. Voici quelques détails sur le sujet.

Ostéopathie, c’est quoi ?

C’est une technique consistant à manipuler le système musculo-squelettique. Cette branche de la médecine douce utilise les techniques de relâchement myofascial qui apportent du soulagement. En outre, c’est une méthode thérapeutique visant à restaurer la mobilité physiologique de l’organisme. En d’autres termes, elle est essentiellement basée sur l’anatomie auparavant. En réalité, c’est une médecine douce respectant l’écologie humaine n’utilisant que des méthodes naturelles. L’outil utilisé est la main de l’ostéopathe. Ses mains sont sensibles et servent à percevoir les structures de l’anatomie, les macro-mouvements ainsi que les micro-mouvements.

L’ostéopathie a comme principe de redonner la mobilité à toutes les régions et les organes du corps. Cette immobilité est appelée lésion ostéopathique ou dysfonction somatique. En effet, toutes les articulations permettent un mouvement visible comme le genou ou le coude (permettant de faire une flexion sur les parties ou membres inférieur et supérieur). De même que l’organe au sein de l’abdomen et le thorax. Sans oublier l’axe cranio-sacré qui relie le bassin au crâne.

En quoi l’ostéopathie est-elle nécessaire à la grossesse ?

La grossesse peut être suivie de douleurs comme des migraines, des problèmes de circulation ou des troubles digestifs. Les plus courantes sont celles au niveau de la lombaire. L’ostéopathie est un traitement efficace pour soulager tous ces maux. Elle apporte aussi une action de douceur pour sur le bébé en agissant sur ses structures osseuses et musculo-squelettiques.

Dans le domaine de l’ostéopathie, il existe 3 spécialistes : en premier lieu, le spécialiste en ostéopathie structurelle, qui mobilise principalement les muscles et les tendons (mobilisations ostéo-articulaires). En second lieu, les ostéopathes qui travaillent sur la zone crânienne. En troisième lieu ; les praticiens qui sont tournés vers le ventre d’une femme enceinte. Elle peut consulter l’un de ces 3 spécialistes en cas de douleurs liées à la grossesse. Un traitement ostéopathique est nécessaire surtout pour la fin de grossesse. Effectivement, la douleur liée à la lombaire est amplifiée à ce moment.

Le déroulement d’une séance

Une séance est prise au rendez-vous après un examen médical et ostéopathique effectué. l’ostéopathe effectue des massages et étirements sur les zones douloureuses du corps. Une fois un blocage repéré, il réalise des mobilisations douces. En général, le nombre de séances en ostéopathie se limite à quelques séances au cours du troisième semestre de grossesse. Cela suffit largement pour apaiser la douleur. En outre, les bienfaits du traitement n’attendent pas longtemps à apparaître (momentanément).

L’ostéopathie est praticable tout au long de la grossesse (en utilisant les techniques non forcées). Le seul problème reste sur la position de manipulation pour la femme enceinte. Car, elle ne peut pas coucher sur le ventre lors du massage. Trouver un ostéopathe compétent est la meilleure solution pour obtenir de bons résultats. La clinique d’ostéopathie Gilbert Sauvé et fils vous propose des traitements ostéopathique.

La douleur lombaire, c’est quoi ?

Généralement, il est assez normal d’avoir un mal de dos pendant la grossesse. La plupart sont accompagnées d’une douleur au niveau du bassin. Ces maux de dos appelés aussi lombo-pelviennes peuvent apporter des perturbations sur les activités quotidiennes. Il se peut que la femme enceinte a une perte de sommeil et tout cela peut se présenter dès le premier trimestre. Ces douleurs sont survenues généralement par différentes raisons comme la prise de poids, changements hormonaux…La douleur lombaire peut être catégorisée en 2 sortes : les lombalgies vraies (concerne les vertèbres) et les douleurs pelviennes postérieures (concerne les articulations entre le bassin et le sacrum).