Gros plan sur l’hypertrophie de la prostate

11/12/2019 Non Par Recup Free
Gros plan sur l’hypertrophie de la prostate

Le cancer de la prostate touche un homme sur sept après la soixantaine. Chaque année, plus de 70000 cas sont détectés auprès de la population masculine. Actuellement, l’hypertrophie prostatique est le type de cancer le plus fréquent chez les hommes. Elle se caractérise par une augmentation de la taille de la prostate. Le présent article met en avant d’autres informations nécessaires à propos de cette maladie.

Qu’est-ce que l’hypertrophie de la prostate ?

Il s’agit avant tout d’une tumeur bénigne qui siège dans la partie centrale de la prostate. Quand cette dernière prend du volume, elle comprime l’urètre tout en faisant pression sur la vessie. Cela peut entraîner des problèmes de vessie, car l’individu aura un besoin fréquent d’uriner. Un blocage de la circulation de l’urine est également constaté, sans parler des soucis de miction en fonction du cas. Aussi, la personne malade ressentira une faiblesse du jet urinaire. Elle aura parfois l’impression de ne pas pouvoir vider complètement la vessie. Il se peut même que les urines soient tachées de sang dans certains cas.

D’autres problèmes comme les infections urinaires peuvent de même en découler. Une vessie qui ne se vide pas complètement peut entraîner la multiplication de bactéries. Si ces infections se répètent, l’individu devra subir une chirurgie afin de réduire le volume de la prostate. Elles peuvent aussi avoir des conséquences graves vis-à-vis des fonctions rénales à long terme. En ce qui concerne les causes de l’hypertrophie, elles ne sont pas encore clairement identifiées. L’âge est souvent le premier facteur chez un homme. L’adénome de la prostate touche généralement la gent masculine de plus de 50 ans. Il existe d’ailleurs une prédisposition héréditaire, car certaines familles sont plus affectées que d’autres, par exemple.

Comment traiter efficacement ce type de maladie ?

Pour traiter une hypertrophie de la prostate, il est désormais possible de se tourner vers un traitement naturel. L’approche Beljanski propose, entre autres, d’employer des extraits naturels comme le Rauwolfia et le Pao Pereira pour guérir les patients. L’utilisation du Pao Pereira a été un succès sur des pathologies virales graves, dont les maladies à rétrovirus. Cette substance possède en effet des propriétés antivirales à large spectre qui agissent directement sur ces rétrovirus. Elle est également efficace pour traiter l’hypertrophie de la prostate. Elle renferme des propriétés anti-inflammatoires qui permettent de réduire le volume de la prostate. Ce qui va diminuer progressivement le taux de PSA ou d’antigène prostatique spécifique.

Le Pao Pereira peut de même agir en synergie avec les traitements conventionnels comme la chimio et la radiothérapie. Leur combinaison va optimiser la suppression des cellules indésirables. Elle permet également de diminuer les effets secondaires des soins agressifs. En outre, leur association va permettre de restaurer l’immunité et le taux des plaquettes de façon naturelle, avant une aplasie. Il est important de noter que le traitement approprié va dépendre du stade de la maladie. S’il s’agit d’une récidive, il faudra adopter une bonne hygiène alimentaire et pratiquer des activités physiques. Dans tous les cas, l’utilisation des plantes pour la prostate est efficace dans la mesure où le patient respecte bien les conditions protocolaires.