Comment trouver un travail lorsqu’on est dans une situation de handicap ?

04/05/2021 Non Par Agnès

Chaque personne a le droit d’avoir une place dans la société. Pourtant, il est parfois assez difficile pour les personnes dans une situation de handicap de trouver un travail convenable leur permettant de subvenir à leurs besoins. Dans cet article, nous allons vous montrer tout ce qu’il y à savoir pour trouver un travail lorsqu’on est handicapé ou si on a un proche dans cette situation.

 

Obtenir la Reconnaissance de la Qualité de travailleur handicapé

Les personnes dans une situation de handicap peuvent obtenir des aides pour accéder facilement au marché du travail. Pour cela, il faut d’abord obtenir la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé ou RQTH. On peut l’obtenir auprès des Maisons Départementales des Personnes Handicapées. Il est possible de le présenter ou non dans le curriculum vitae. Mais sachez qu’il peut être important d’informer l’employeur dans le cas où il faut aménager l’espace de travail.

 

Par ailleurs, plusieurs opportunités s’ouvrent aux handicapés détenant la RQTH. Ils peuvent être aidés par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées ou CDAPH pour trouver une association ou directement être orientés vers le marché du travail ou un centre de rééducation professionnel. Il y a aussi l’obligation d’emploi. C’est une loi pour les entreprises qui consiste à donner du travail aux personnes handicapés. Cette loi exige que 6 % de l’effectif de l’entreprise doit être des personnes en situation de hanndicap

Venir vers les ESAT

Pour trouver un travail, les personnes en situation de handicap peuvent aussi venir directement dans les ESAT ou Etablissement et service d’aide par le travail. Dans d’autres cas, c’est la CDAPH qui dirige les personnes vers ces établissements étant donné que leurs capacités ne leurs permettent pas de travailler, que ce soit dans une entreprise ordinaire ou adaptée, ou encore d’exercer un travail à domicile. C’est le cas des handicapés mentaux. Ils pourront alors travailler, tout en suivant leur traitement. Il s’agit alors d’un centre médico-social visant à faciliter l’insertion professionnelle et sociale de personnes handicapées mentaux.

– Le statut du travailleur en ESAT

Dans un ESAT, les travailleurs ne sont pas régis par le code du travail, et n’ont donc pas le statut de salariés. Cependant, il y aura un contrat de soutien et d’aide par le travail. C’est un contrat renouvelable d’une durée d’un an. Grâce à cela, ils peuvent recevoir une rémunération allant de 55,7 % à 110,7 % du SMIC pour un travail à temps plein.

Les ESAT proposent aussi des formations, c’est-à-dire des actions d’entretien des connaissances, de maintien des acquis scolaires et aussi des formations professionnelles. Au cours du travail, les personnes dans une situation de handicap peuvent obtenir une validation des acquis d’expérience ou VAE qui leur permettra d’obtenir un équivalent de diplôme ou de certificat de qualification professionnelle.

Il y a huit domaines d’activités dans les ESAT : conditionnement, cosmétiques, espaces verts, prestations industrielles et logistiques, recyclage et propreté, travail du bois, solutions sur site, imprimerie et communication, restauration et location de salles

 

  • Obtention d’un travail dans une entreprise ordinaire grâce aux ESAT

A part les accompagnements médicaux et sociaux, les ESAT peuvent orienter leurs protégés vers une entreprise. Cela est le fruit d’un partenariat entre les ESAT et quelques entreprises qui sont sensibles à la cause. Dans ce cas, les personnes dans une situation de handicap pourront obtenir un contrat de travail normal. En cas de fin ou de rupture de contrat, ou bien si la personne n’est pas acceptée par l’entreprise, elle sera automatiquement admise dans son ESAT d’origine ou encore dans un autre établissement si nécessaire.