Un petit tour d’horizon sur les différentes nages

02/12/2019 Non Par Maloe
Un petit tour d’horizon sur les différentes nages

Savoir nager est une bonne chose, mais maîtriser les différents types de nages en est une autre. Cependant, avant de se lancer dans l’apprentissage technique des différentes nages, il est nécessaire de revoir les bases, notamment la maîtrise de la respiration aquatique. Une fois cette technique maîtrisée, il suffit de coordonner la respiration avec les mouvements pour pouvoir avancer dans l’eau. En natation, il existe 4 types de nages universelles :

Le papillon

C’est la nage la plus technique et la plus éprouvante. De plus, elle demande beaucoup de coordination, car les bras et les jambes doivent agir symétriquement. De ce fait, elle est plutôt réservée aux nageurs les plus sportifs.

Le papillon muscle tout le haut du corps : dos, abdominaux, épaules, trapèzes, poitrine et bras. En alternance avec la nage libre, il améliore les capacités respiratoires et permet d’oxygéner le nageur en entraînement, tandis que la nage libre va permettre l’expulsion du gaz carbonique des muscles et des poumons.

La brasse

C’est la nage la plus simple et la plus pratiquée, car elle ne nécessite pas de mettre la tête sous l’eau, sauf dans le cas de la brasse coulée (pour gagner en vitesse). C’est une nage symétrique où la partie droite et la partie gauche du corps effectuent les mêmes mouvements. Les bras doivent être ramenés vers la poitrine, sans sortir les coudes de l’eau, tandis que les jambes effectuent des « coups de ciseaux ».

Ce type de nage permet de muscler les pectoraux, les abdominaux et les biceps. En revanche, il est déconseillé aux personnes qui souffrent de douleurs au genou ou au dos.

Le dos ou le dos crawlé

Cette nage se démarre dans l’eau. Elle consiste à nager en position horizontale, c’est-à-dire sur le dos, en se propulsant à l’aide d’un mouvement alternatif des bras formant une sorte de cercle autour des épaules, ainsi que d’un battement de jambes. La respiration doit être synchronisée avec le mouvement des bras

Ce type de nage permet une relaxation optimale en soulageant les problèmes de dos et principalement de colonne vertébrale. En effet, il fait travailler le dos, les lombaires, les mollets et les fessiers. C’est la raison pour laquelle il est souvent recommandé par les kinésithérapeutes.

Le crawl

C’est la nage la plus rapide et la plus connue à travers le monde. Elle nécessite beaucoup de souffle du fait que tout le corps est immergé dans l’eau, y compris la tête. Tout comme en dos crawlé, le crawl consiste à tourner les bras, sauf que le nageur est sur le ventre. Il existe différents styles de crawl : le crawl chinois, le crawl rattrapé…

Considérée comme la nage la plus complète, elle muscle les épaules, les trapèzes, les mollets, les fessiers et les abdominaux.