Tout savoir sur les bienfaits du gingembre sur la santé

02/15/2020 Non Par Maloe
Tout savoir sur les bienfaits du gingembre sur la santé

Depuis toujours, le gingembre est utilisé pour soulager différents maux, notamment les nausées, les rhumatismes, etc. Qu’il soit consommé séché ou frais, le monde entier reconnaît son efficacité et les bienfaits qu’il apporte. Découvrez tous les détails dans cet article

Le gingembre : un antioxydant

Les antioxydants sont des éléments protecteurs de cellules du corps humain. En effet, ils les protègent contre les dégâts causés par les radicaux libres. Ceux-ci sont généralement des molécules réactives, qui sont à l’origine de nombreuses maladies comme les cancers ou les affections cardiovasculaires. En outre, les chercheurs ont découvert existence de plusieurs composés antioxydants dans le gingembre.

La plupart de ces antioxydants ont une résistance à la chaleur et d’autres peuvent être libérés pendant la cuisson. Ce qui explique pourquoi les activités des antioxydants dans le gingembre cuit augmentent. En outre, parmi 1 000 aliments qui sont analysés, le « gingembre moulu », est en troisième position, surtout en terme de quantité d’antioxydants. De son côté, le « gingembre frais » possède également une activité antioxydant considérable.

Le gingembre : d’où vient son goût piquant ?

Les composés qui sont responsables de ce goût un peu piquant du gingembre, sont le (10) – gingérol, ainsi que le (6) – gingérol. Ceux-ci sont connus pour leurs propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. D’après une étude, on a découvert que le gingembre est aussi un agent thérapeutique, surtout dans les traitements du cancer de la prostate. Ces gingérols sont changés en composés appelés « shogaols ». Ce changement se fait pendant sa déshydratation. Sur ce, on les trouve en masse dans un gingembre en poudre et séché. Ces composés créés récemment, protègent les cellules qui peuvent être appliqués dans le développement de certaines maladies, telles que l’Alzheimer.

Le gingembre : un anti-vomissement durant la grossesse

Le gingembre a la capacité stopper les vomissements et les nausées. Cela a été prouvé après avoir effectué une analyse d’évaluation de son effet antiémétique. En premier lieu, plusieurs études ont permis de connaître, que la consommation d’un seul gramme de gingembre pourrait être avantageux. Cela concerne le plus chez une femme enceinte. En second lieu, une méta-analyse a démontré l’efficacité d’un gramme de « gingembre en poudre », qui pourrait prévenir les vomissements et les nausées après une opération chirurgicale.

Les shogaols, ainsi que les gingérols, qui sont les principaux composés du gingembre réduisent considérablement les mouvements de l’estomac.

Le gingembre : aide à la digestion

Comme la plupart des épices, le gingembre est également un stimulateur de l’activité des enzymes digestifs et de la sécrétion de bile. Cela aide l’appareil digestif à digérer rapidement les aliments. Cette découverte est le fruit de plusieurs études, qui sont réalisées chez un animal. Cependant, la quantité utilisée était largement supérieure à la consommation moyenne décrite.

Le gingembre : un aliment anti-inflammatoire

Depuis longtemps, le gingembre est reconnu comme un moyen anti-inflammatoire efficace. En effet, à part les shogaols et les gingérols, il est également constitué de paradols. Ceux-ci sont des composés très bénéfiques, et leurs effets peuvent être exercés par divers mécanismes. Grâce à ce dernier composant, la consommation de gingembre peut atténuer la douleur de l’arthrite. Néanmoins, les études ont été faites sur les gingembres frais.

Le gingembre et le diabète

La science a démontré que la consommation de 3 grammes de gingembre en poudre, durant 8 semaines serait bénéfique sur une personne diabétique. En effet, l’extrait de cet aliment diminue considérablement les valeurs de l’hémoglobine glycquée et de la glycémie à jeun. Il améliore également la résistance à l’insuline.

Cependant, il est recommandé pour ceux qui prennent de l’héparine, de l’aspirine, ou d’autres médicaments pour le sang, de ne pas consommer beaucoup de gingembre. Cela est nécessaire pour éviter tous les risques de saignements.