À quoi est du l’alopécie ?

06/19/2020 Non Par Maloe
À quoi est du l’alopécie ?

L’alopécie ou la perte anormale des cheveux est souvent source d’inquiétudes, d’anxiété, voire de panique et de dépression. Mais qu’est-ce que c’est réellement ? Quelles en sont les causes ? Comment réagir en cas d’alopécie ? Y a-t’il des remèdes ?

Que signifie « alopécie » ?

L’alopécie est le terme médical utilisé pour désigner la perte anormale et brutale et/ou progressive des poils sur le corps : sourcils, jambes, bras, cheveux, etc. C’est un mot qui vient du grec « alopex » signifiant renard. En effet, le renard perd abondamment de sa fourrure à chaque printemps, ce qui nous rappelle la chute brutale et/ou progressive des cheveux.

Quelles sont les différentes formes d’alopécies et leurs causes ?

Il existe différentes formes d’alopécies.

  • La calvitie

La calvitie ou alopécie androgénétique est une maladie héréditaire provoquée par la transformation de la testostérone en dihydrotestostérone ou DHT. Cette forme d’alopécie touche majoritairement les hommes, mais les femmes peuvent aussi en souffrir. Les tempes et le sommet du crâne sont les zones les plus touchées par la perte des cheveux. La plupart des hommes souffrant de calvitie deviennent quasiment chauves au sommet de la tête, mais conservent leurs cheveux sur les côtés et à l’arrière. Pour les femmes, les cheveux au niveau du long de la raie se raréfient, mais ne disparaissent pas complètement.

  • La pelade

C’est une maladie auto-immune dont les causes ne sont pas encore précises. Toutefois, les personnes stressées, souffrant d’une infection virale ou exposées à des substances chimiques et autres y sont les plus sujettes. La pelade se traduit par une perte aiguë et non cicatricielle de cheveux en plaques rondes. En périphérie des plaques, les cheveux sont très courts.

  • La trichotillomanie

Il s’agit d’un trouble psychologique caractérisé par des tics ou d’une névrose autoagressive. Le plus souvent, ce sont les enfants qui sont les plus touchés par la trichotillomanie ou TTM. La perte de cheveux causée par cette dernière se fait par plaques circonscrites.

  • Le lupus érythémateux cutané

Le lupus érythémateux cutané est une maladie rare, complexe mais auto-immune. Ce sont les femmes qui en souffrent le plus. Cette maladie se caractérise par la chute de cheveux et de poils sur tout le corps.

  • Les alopécies de traction et cosmétiques

Les alopécies de traction et cosmétiques peuvent être provoquées par de nombreux facteurs dont :

  • les coiffures trop serrées
  • les colorations, les défrisages…
  • les médicaments utilisés pour la chimiothérapie, les anticoagulants, l’acné, le traitement de l’hypertension artérielle, des troubles thyroïdiens, des crises convulsives
  • les troubles alimentaires
  • les infections mycosiques
  • Etc.

Que faire en cas d’alopécie ?

Pour traiter efficacement l’alopécie, il est primordial d’en connaître les causes. De ce fait, le mieux est de consulter un dermatologue spécialisé. En attendant le rendez-vous, vous pouvez appliquer des remèdes naturels pour ralentir la chute. Vous pouvez, par exemple, utiliser le jus d’oignon. C’est un produit anti-allergène qui vous permet de soigner votre cuir chevelu en douceur. En plus de ralentir la chute, celui-ci favorise la circulation sanguine du cuir chevelu et stimule la repousse. Pour ce faire, il vous suffit de râper ou de mixer deux ou trois oignons coupés en rondelles et d’appliquer le jus sur la tête. Laissez reposer le jus d’oignon sur votre cuir chevelu pendant une à deux heures, puis lavez normalement vos cheveux. En réalisant ce processus deux à trois fois par semaine pendant 8 semaines, votre chevelure deviendra plus dense et plus forte. Les plaques de l’alopécie pourront même se combler.

Vous perdez vos cheveux plus que d’habitude ? Consultez au plus vite votre dermatologue.