La ronronthérapie, bénéfique pour la santé

01/31/2020 Non Par Maloe
La ronronthérapie, bénéfique pour la santé

D’une manière générale, le ronronnement permet au chat d’exprimer un plaisir. Mais il arrive parfois que cet animal ronronne lorsqu’il se trouve dans des situations ennuyeuses, telles que les douleurs ou les maladies. En fait, cette manière accélère sa guérison. La présence de cette petite boule de poils apporte sérénité et réconfort pour toute personne passionnée de chats. Lorsqu’il se sent à l’aise, il transmet cet état à son propriétaire. D’après les recherches et analyses effectuées par de nombreux scientifiques et docteurs vétérinaires, cette créature contribue à améliorer notre bien-être ainsi que notre santé. Capables d’absorber des énergies négatives, ces félins sont considérés comme des thérapeutes. En effet, leur ronronnement est un anxiolytique qui permet de baisser le rythme cardiaque, de réduire régulièrement le stress et de diminuer la pression artérielle.

La ronronthérapie : qu’est-ce que c’est ?

Les chats sont caractérisés par leur douceur, par l’intensité de leur regard, et surtout par leur condescendance. Ce sont ces aspects qui nous attirent le plus chez eux. Cependant, les personnes qui les détestent vont les aimer pour cette raison : ces adorables félins ont un pouvoir de nous guérir.

Le père de la ronronthérapie, Jean-Yves Gauchet, affirme que : « Le chat est un médicament sans effet secondaire ». Depuis quelques années, de nombreux livres témoignant les vertus thérapeutiques du ronronnement sont répandus sur le marché.

Pour ces animaux, leur ronronnement les soigne et les apaise aussi. Une veine rétrécie située entre le diaphragme et le foie et accompagnée d’afflux sanguin entraîne des vibrations. Leur fréquence varie en fonction des chats. En fait, leur cage thoracique exerce les fonctions de chambre de résonance. En général, l’intervalle de ces ronronnements est compris entre 25 et 50 Hertz. C’est très bénéfique pour chacun de nous. Pour plus de sensation de bien-être, il faut caresser la fourrure de cet adorable félin. Le ronron est perçu, non seulement, par l’ouïe, mais aussi par le toucher, et ce, par le biais des corpuscules de Pacini. Voilà pourquoi, la ronronthérapie est adoptée comme un véritable soin approuvé par les scientifiques.

Les bienfaits de la ronronthérapie sur l’Homme

La ronronthérapie nous procure plusieurs avantages tant pour notre côté mental que physique.

Le ronronnement du chat est un antistress très efficient. En fait, écouter et caresser un chat ronronnant nous permet de détendre. Lorsqu’il se met sur nos genoux pour réclamer des câlins, nous devons lui en offrir. Cela nous permet d’oublier les problèmes de la journée. Les vibrations sonores que notre fidèle compagnon nous transmet sont bienfaisantes et positives et entraînent l’excrétion d’endorphines. C’est donc la raison de ce sentiment de bien-être que l’on ressent lorsqu’on est en présence d’un chat.

Les personnes qui rencontrent des difficultés respiratoires bénéficient également des bienfaits de la ronronthérapie. Les risques d’une crise cardiaque sont moindres chez les gens qui vivent avec leurs chats.

En caressant un félin, notre tension artérielle diminue. Ainsi, nous ne risquons pas de faire une hypertension.

Le ronronnement de notre chat permet aussi de guérir nos plaies. En outre, s’il s’agit de blessures de ligaments, de tendons ou de muscles, nous n’avons pas à nous inquiéter. En fait, les vibrations produites par le ronron de notre thérapeute poilu accélèrent notre guérison.

Un chat qui ronronne nous aide à bien dormir. Il provoque la sécrétion de l’hormone du bonheur dans notre corps : la sérotonine. Le ronron sans fin de notre boule de poils déclenche une sensation de sérénité accélérant l’entrée à un stade de pré-sommeil. Nous aurons une facilité à nous endormir lorsqu’on est calme. Non seulement, nous nous endormons très vite, mais nous aurons également un sommeil réparateur et profond.

Avoir recours à la ronronthérapie : comment procéder ?

La ronronthérapie est une séance gratuite et accessible pour tout le monde. Il suffit de posséder un chat. Pourtant, il faut être sur la même longueur d’ondes que son chat. On ne peut pas lui demander de ronronner. Il faut, de ce fait, attendre et être prêt quand il sollicite un câlin. Lorsque le moment est venu, il faut le prendre dans nos bras et veiller à ce que sa tête soit proche de nos oreilles.