Le câlins : plus il y en a, mieux c’est

06/09/2018 3 Par Maloe
Le câlins : plus il y en a, mieux c’est

Que ce soit l’accolade d’un collègue, le câlin d’un enfant ou l’étreinte d’un être cher, les câlins sont appréciés de tous. Le contact physique n’est pas seulement quelque chose d’agréable, c’est aussi nécessaire pour notre bien-être psychologique, émotionnel et corporel. Selon une étude, l’être humain a besoin de 4 à 12 câlins de 20 secondes par jour pour survivre. Mais pourquoi les câlins sont-ils aussi importants ?

Pour lutter contre le stress et la déprime

En faisant ou en donnant un câlin, votre cerveau libère de l’ocytocine (l’hormone de l’affection et de l’attachement). Cette hormone est reconnue pour ses facultés à contrer le cortisol, qui est l’hormone du stress.Le câlin est également un véritable antidépresseur, car il aide à libérer la sérotonine. Il apaise les tensions et les angoisses. Par ailleurs, il peut vous permettre de mieux supporter une douleur, voire de remplir un vide émotionnel.

Pour renforcer l’estime de soi

Que ce soit chez les enfants ou les adultes, le câlin permet de renforcer l’estime de soi. Il déclenche la sécrétion de l’ocytocine liée à l’attachement émotionnel. Cette hormone encourage la relation de confiance et aide à vaincre la timidité. Source de bien-être et de plaisir, l’enlacement suscite un sentiment de confiance et de sécurité. Il aide à surmonter la peur et favorise le bon développement de l’intelligence chez les petits.

Pour soigner différentes maladies et renforcer le système immunitaire

Selon les scientifiques, les câlins renforcent le système immunitaire. Ils peuvent repousser divers troubles comme la dépression, les maladies cardiovasculaires et métaboliques (diabète, hypertension, etc.). Ils luttent également contre les différents problèmes psychologiques (anxiété, addiction, surmenage, etc.). D’ailleurs, de nombreuses études ont montré d’excellents résultats : une croissance plus rapide chez les bébés prématurés, une diminution des symptômes des maladies auto-immunes, une baisse du taux de glucose chez les enfants diabétiques et un système immunitaire renforcé chez les personnes atteintes d’un cancer.

Pour mieux dormir

Dormir dans le même lit que son partenaire provoque un sentiment de sécurité. En outre, cela fait chuter le taux de cortisol (hormone du stress) dans l’organisme. Faire des câlins avant de se coucher booste la sécrétion de l’hormone de l’amour et de la confiance (ocytocine). Cela vous permet d’apaiser votre esprit et de vous endormir plus facilement.

Les bienfaits des câlins ont été sans cesse mis en avant par des études scientifiques. Non seulement ce geste est simple, naturel, agréable, mais il est aussi excellent pour la santé.