Guide pour éviter le mal des transports

02/10/2020 Non Par Maloe
Guide pour éviter le mal des transports

Pour les personnes souffrant de mal des transports, voyager n’est jamais une partie de plaisir. Maux de tête, vertiges, nausées, vomissements, sueurs froides… Ces troubles sont souvent gênants et désagréables. Quelles sont leurs causes ? Comment les éviter ? Réponse dans ces prochaines lignes.

Les causes du mal des transports

De manière générale, une personne utilise les yeux, les oreilles et les muscles pour se situer dans l’espace. Les flux d’informations reçus sont envoyés automatiquement et directement au cerveau. Lorsque ces informations ne correspondent pas à la position normale que devrait avoir le corps, les troubles et les malaises du mal des transports surviennent. Voici quelques exemples illustrant ce phénomène :

Si vous roulez dans une voiture en lisant, vos muscles sont en repos alors que vos yeux parcourent le livre et voient simultanément le paysage défiler. Quant à vos oreilles, celles-ci décèlent les accélérations, les décélérations, les freinages et les virages. En conséquence, les informations contradictoires sont transmises au cerveau qui va déclencher les malaises : maux de tête, vertiges, nausées, vomissements, sueurs froides, etc.

Conseils pour les éviter

Il existe aujourd’hui de nombreuses solutions pour prévenir et pour réduire les symptômes du mal des transports. Voici quelques conseils qui pourront vous aider en fonction du type de transport et des symptômes.

En voiture :

  • Préférez le siège avant aux autres places,

  • Dormez bien et reposez-vous la veille du départ,

  • Regardez droit devant vous ou par la fenêtre, ne quittez pas l’horizon de vue,

  • Évitez de lire lorsque la voiture roule,

  • Posez doucement votre tête sur le dossier du siège et mettez-vous à l’aise,

  • N’hésitez pas à aérer la voiture en ouvrant les fenêtres,

  • Limitez les mouvements du corps, surtout de la tête,

  • Évitez de fumer dans la voiture et dites aux autres d’en faire autant,

  • Hydratez-vous en buvant beaucoup d’eau,

  • Écoutez de la musique douce durant le trajet,

  • Arrêtez-vous toutes les heures.

En avion :

  • Évitez de manger des plats gras, copieux et salés avant de prendre le vol,

  • Privilégiez les repas légers et les en-cas à faibles calories,

  • Évitez de boire de l’alcool,

  • Ne mangez pas de produits laitiers avant le décollage,

  • Tournez la ventilation vers votre visage,

  • Faites quelques pas fréquemment durant le vol pour éviter les engourdissements,

  • Choisissez une place à côté d’un hublot et vers l’avant de l’avion.

En train :

  • Optez pour une place qui va vers le sens de la marche et qui vous évitera de voir le paysage défiler,

  • Évitez la lecture et le visionnage de films durant le trajet,

  • N’allez pas dans la zone des fumeurs,

  • Grignotez avant de partir et buvez des boissons sucrées pour éviter l’hypoglycémie.

En bateau :

  • Pour le choix de la place, optez pour une cabine située sur le pont supérieur ou vers l’avant du bateau,

  • En cas de malaise, dirigez-vous vers le pont et ayez les yeux fixés sur l’horizon,

  • Ne prenez ni de repas copieux, ni de plats gras,

  • Comme en voiture, buvez beaucoup d’eau,

  • Prenez des biscuits secs pour éviter les nausées et les vomissements,

  • Ne buvez pas d’alcool avant de partir.

Les solutions thérapeutiques

Il existe des solutions thérapeutiques pour éviter le mal des transports. Vous pouvez, entre autres, mâcher des feuilles de menthe, boire une infusion, manger du citron, avaler du gingembre, prendre de l’eau de mélisse ou de l’alcool de menthe, utiliser des huiles essentielles, etc.

Il existe également des recettes de grand-mère qui ont fait leur effet : coller un bout de sparadrap sur le nombril, sentir du citron, attacher une branche de persil sur le cou…