Massage thaïlandais : une pratique aux mille vertus

05/19/2020 Non Par Maloe
Massage thaïlandais : une pratique aux mille vertus

Le massage thaïlandais est pratiqué pour soigner et guérir certaines maladies, mais également pour garantir le bien-être de la personne. Traditionnellement, ce type de massage consiste à dénouer les canaux de l’énergie du corps humain, qui seraient, selon les praticiens, à l’origine du bien-être. En effet, l’obstruction de ces fameux canaux cause le stress et de nombreuses maladies. Grâce à ses bienfaits, c’est l’un des massages thérapeutiques les plus célèbres au monde.

Histoire de ce soin

D’origine indienne et proche de la médecine chinoise, puisqu’il est influencé par le bouddhisme, le massage thaïlandais appartient à la famille de la massothérapie. Cette pratique vertueuse est conçue il y a environ 2 500 ans en Thaïlande par des médecins et moines venus d’Inde. Jadis, c’était un véritable art qui se transmettait oralement d’une génération à une autre. Malgré sa popularité, ce n’est qu’à partir de l’année 1960 que la pratique arrive en Occident.

Principe de la pratique

Selon la philosophie qui a inspiré cette pratique, le corps serait animé par une énergie, le prana, qui circule dans des canaux énergétiques, les nadis. Les maux viendraient d’une restriction et du déséquilibre de ces réseaux énergétiques. Le principe du massage est justement de libérer et de rétablir la circulation de cette énergie en intervenant sur le corps tout entier et les organes internes.

Déroulement de la séance

Avant de traiter une personne, le praticien fait une brève évaluation de son état de santé. Il s’agit d’une pratique traditionnelle qui consiste à connaître l’état de la personne par les doshas, c’est-à-dire, les principes présents dans les êtres vivants.

Tout d’abord, le praticien évalue le comportement de l’organisme du patient afin d’appliquer le meilleur traitement à dispenser. Dans le jargon de ce type de traitement, c’est le principe de l’air et de l’éther. Le dosha vata comprend la circulation sanguine, la respiration et le rythme cardiaque de la personne.

Le dosha pitta est, ensuite, le principe du feu qui se consacre à l’étude du métabolisme et de la digestion du patient.

Enfin, la terre et l’eau, le dosha kapha, consiste à contrôler l’hydratation et les mucosités du corps.

Chaque travail effectué aide le patient à se relaxer et à réduire les tensions. Ce n’est qu’après ces séances préliminaires que le professionnel pourra commencer la séance de massage proprement dite.

Trouvez votre salon de massage

Le massage thaïlandais est utilisé par de nombreux professionnels dans diverses disciplines comme la massothérapie, l’ostéopathie, le yoga ou encore la méditation. Les professionnels le pratiquent dans les cabinets, dans les centres de soins ou dans des salons d’esthétique.

À Paris, le salon THAÏ PHATTRA vous accueille dans un cadre agréable pour des séances de massage thaïlandais. Vous pouvez vous y rendre pour bénéficier d’une détente optimale, d’un soin anti-stress, mais aussi pour des séances de bien-être.

Une séance dure habituellement entre une et deux heures et demie. Le massage se fait sur un matelas posé sur le sol. Le patient est vêtu confortablement. Selon le résultat de l’interrogation des doshas, une série de postures, de massages, de rythmes et d’exercices est appliquée pour les rééquilibrer.

Par ailleurs, des séances de méditation et de concentration peuvent être pratiquées chez les praticiens traditionnels. De même, des chants ou des mantras accompagnent les massages. Ces derniers ont lieu au niveau de l’abdomen, de la poitrine, des bras, des mains et du visage.

Bienfaits de la pratique

Le massage thaïlandais est bénéfique, car il est relaxant. En effet, il évacue le stress, réduit les tensions musculaires et permet une meilleure concentration. Toutefois, très peu d’essais cliniques attestent les bienfaits de cette pratique, mais elle est souvent associée aux bienfaits de la massothérapie.

Cependant, les tests sont probants et ce type de massage réduirait considérablement et rapidement le mal de dos et les douleurs lombaires. En tout cas, il reste une thérapie des plus efficaces contre le stress.

Néanmoins, malgré ces avantages, ce type de traitement est déconseillé aux femmes enceintes et aux individus qui souffrent de troubles articulatoires.